Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

___________________________________ Publicité ___________________________________
___________________________________ Publicité ___________________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
1 invité

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1674Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

S'approcher comme un enfant-6


mai 17, 2010 par GoDieu



Chapitre 6


Les noms inscrits avant la fondation du monde

Parlant des apôtres qui chassent les démons et guérissent les malades, Yannick Lefeuvre déforme les paroles de Jésus.

«ne vous réjouissez pas de ça, réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le livre des cieux.»
en expliquant:

«pour qu'ils soient inscrits dans le livre des cieux il fallait qu'ils puissent recevoir comme des enfants, comme je l'ai dit tout à l'heure, et qu'ils puissent aussi prendre soin, avec un cœur détaché et compatissants, des plus petits, pas seulement des malades, des boiteux, des infirmes... ceux-là aussi bien sûr, mais aussi des plus petits!»
Tout comme il avait déclaré effectivement:

«c'est cela qu'il nous faut accepter, et uniquement ça, uniquement cette vérité là si nous voulons entrer dans le royaume de Dieu»
Or l'entrée du royaume de Dieu est prédestinée avant la fondation du monde, avant même la moindre "acceptation" illusoire de l'homme.

«En lui Dieu nous a choisi avant la fin du monde.»

(Éphésiens 1:4)

«Je te prie aussi, fidèle collègue: Sois-leur en aide; elles ont combattu avec moi pour l'Évangile, aussi bien que Clément et mes autres compagnons de travaux, desquels les noms sont dans le livre de vie.»
(Philippiens 4:3)

«Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont les noms ne sont pas écrits dès la création du monde dans le livre de vie de l'Agneau qui a été immolé, l'adorèrent.»
(Apocalypse 13:8)

«La bête que tu as vue, a été et n'est plus; elle doit monter de l'abîme, et s'en aller en perdition; et les habitants de la terre, dont les noms ne sont pas écrits dans le livre de vie, dès la création du monde, s'étonneront en voyant la bête, car elle était, et elle n'est plus, bien qu'elle soit.»
(Apocalypse 17:8)
L'entrée dans le royaume ou l'héritage du royaume ainsi que le don de la Foi étant soumis au choix de Dieu.

«Écoutez, mes frères bien-aimés; Dieu n'a-t-il pas choisi les pauvres de ce monde pour qu'ils soient riches en la foi et héritiers du royaume qu'il a promis à ceux qui l'aiment?»
(Jacques 2:5)

«Les Gentils, entendant cela, se réjouissaient, et donnaient gloire à la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle, crurent.»
(Actes 13:48)

«Et une certaine femme, nommée Lydie, de la ville de Thyatire, marchande de pourpre, qui craignait Dieu, écoutait; et le Seigneur lui ouvrit le cœur, pour faire attention aux choses que Paul disait.»
(Actes 16:14)

«Mais vous ne croyez pas, parce que vous n'êtes point de mes brebis, comme je vous l'ai dit.
Mes brebis entendent ma voix, et je les connais, et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle, elles ne périront jamais, et nul ne les ravira de ma main.
»
(Jean 10:26-28)

«Parce qu'il vous a fait la grâce, à cause de Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui.»
(Philippiens 1:29)
Lorsque Yannick Lefeuvre déclare «c'est cela qu'il nous faut accepter, et uniquement ça, uniquement cette vérité là si nous voulons entrer dans le royaume de Dieu». Il s'agit d'une hérésie de plus qui inverse et déforme totalement la Parole de Dieu. Dans le contexte de la prédestination, rien de ce que fait l'homme ne détermine ce qui a été prévu avant la fondation du monde! Ceci est d'une absurdité et vraiment la manifestation d'un manque de matière grise. Les noms inscrits le sont avant la fondation du monde! Mais Yannick Lefeuvre déclare que pour que le nom d'une personne soit inscrit, avant la fondation du monde, il faut que celle-ci "reçoive" sous-entendu "accepte de recevoir". Il affirme donc le contrepied de la vérité et là est mise à jour toute sa duplicité diabolique: puisque le fait de "recevoir" détermine selon lui le fait d'avoir son nom inscrit, ajoutant "accepter" là où il n'existe pas. Jamais l'Écriture ne déclare cela mais plutôt le contraire: ceux dont les noms sont inscrits reçoivent, et aucun homme se voit être prédestiné à la vie éternelle au moment où il se met à croire MAIS il se met à croire PARCE QUE il était destiné à la vie éternelle.

...«ceux qui étaient destinés à la vie éternelle, crurent.»
(Actes 13:48)
Pour terminer sur ce sermon de l'évangélique baptiste, voici l'exemple redondant de ces sensationnalistes manipulateurs qui est sensé générer la crainte des moutons, dans le but de les garder sous leur coupe. Il s'agit bien sûr de l'histoire d'Ananias et Saphira que ces bourreaux chérissent tant:

«Parfois on se dit "Ouais... mais on est sous le nouveau testament on est sous la grâce"... Ananias et Saphira étaient sous le nouveau testament ils étaient sous la grâce; et simplement parce qu'ils ont menti au St Esprit Ils sont morts. Combien d'entre nous... j'vous demande pas de lever la main... mais combien d'entre nous... à qui n'est-il pas arrivé de mentir au St Esprit, merci que Dieu mais soyons dans l'humilité nous fait grâce qu'on est encore vivant hein!»
Dans ces mouvements, l'histoire d'Ananias et Saphira est brandie pour impressionner, comme au Moyen-Âge l'église catholique brandissait l'argument de l'enfer pour garder sous sa coupe les incrédules, en leur disant que la fidélité au dogme universel les en dégagerait. Ceux-là s'étonnent que la crainte de l'Éternel ne soit pas dans l'Église là où le Seigneur déclare.

«Et je traiterai avec eux une alliance éternelle; je ne me retirerai plus d'eux, je leur ferai du bien, et je mettrai ma crainte dans leurs cœurs, afin qu'ils ne se détournent pas de moi.»
(Jérémie 32:40)
Mais plus encore, comment celui qui ment au Saint Esprit pourrait-il être à Christ, habité par l'Esprit de Christ? En mentant au Saint Esprit il manifeste qu'il ne sait pas que l'Esprit Saint sonde tout, jusqu'aux jointures de l'âme et de l'esprit (Hébreux 4:12) et qu'Il connaît les motivations des cœurs. Celui qui ment au Saint Esprit ne reconnaît pas que l'Esprit Saint est Dieu, et d'une manière insensée et totalement suicidaire s'imagine qu'il dupera l'Éternel. Aucun chrétien réel ne mentirait au Saint Esprit car l'Esprit en lui maintient constamment cette conscience de ce qu'il est, de la position dans laquelle il se trouve et de QUI EST DIEU! Si Yannick Lefeuvre se réjouit d'être en vie alors qu'il a menti au Saint Esprit, pour autant, il reste un faux chrétien qui annonce un faux évangile du salut par les œuvres, de la souveraineté de l'homme sur Dieu.

«Merci que Dieu mais soyons dans l'humilité nous fait grâce qu'on est encore vivant hein! »
La Grâce de Dieu est le don de la vie éternelle inconditionnel qui s'étend effectivement aussi dans cette vie lorsque que Dieu ne met pas immédiatement à mort celui qui tombe, celui qui failli, quoiqu'il aurait dû mourir sur le coup. L'exemple d'Ananias et Saphira, est là aussi pour témoigner que Dieu n'est pas un jeu et qu'on ne peut user de légèreté avec Lui sans conséquences, et s'il se trouve qu'il n'y ait pas de conséquence définitive directe, comme le fait de ne pas être tuer sur le coup, la crainte de Dieu est alors cette conséquence que Dieu accorde à son serviteur, plutôt que la mort immédiate.

«Le commencement de la sagesse est la crainte de l'Éternel; et la science des saints c'est la prudence.»
(Proverbes 9:10)

«La crainte de l'Éternel enseigne la sagesse, et l'humilité va devant la gloire.»
(Proverbes 15:33)

«Puis il dit à l'homme: Voici, la crainte du Seigneur, c'est la sagesse, et se détourner du mal, c'est l'intelligence.»
(Job 28:28)

«Le commencement de la sagesse, c'est la crainte de l'Éternel. Tous ceux qui pratiquent ses commandements sont vraiment sages. Sa louange demeure à toujours.»
(Psaumes 111:10)

«Et il a mis dans ma bouche un nouveau chant de louange à notre Dieu. Plusieurs le verront, et auront de la crainte, et se confieront en l'Éternel.»
(Psaumes 40:3 (40-4))

«Et ils chantaient comme un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre animaux et les Anciens; et personne ne pouvait apprendre le cantique que les cent quarante-quatre mille, qui ont été rachetés de la terre.»
(Apocalypse 14:3)

«Mon fils, si tu reçois mes paroles, et si tu conserves avec toi mes commandements,
Tellement que tu rendes ton oreille attentive à la sagesse, et que tu inclines ton cœur à l'intelligence;
Si tu appelles à toi la prudence, et si tu adresses ta voix à l'intelligence;
Si tu la cherches comme de l'argent, et si tu la recherches soigneusement comme un trésor;
Alors tu comprendras la crainte de l'Éternel, et tu trouveras la connaissance de Dieu.
Car l'Éternel donne la sagesse; de sa bouche procèdent la connaissance et l'intelligence.
 »
(Proverbes 2:1-6)
Il est bien évident que la crainte des évangéliques est celle dont le prophète Ésaïe a parlé:

«Et le Seigneur dit: Puisque ce peuple s'approche de moi de sa bouche, et qu'ils m'honorent de leurs lèvres, mais leur cœur est éloigné de moi; puisque la crainte qu'ils ont de moi n'est qu'un commandement enseigné par des hommes.»
(Ésaïe 29:13)
Il s'agit d'une crainte par laquelle l'homme élève sournoisement sa dignité et ses capacités au-dessus de celles de l'Éternel pour affirmer ainsi qu'il Lui obéit. Cette piété n'en est qu'une d'apparence car elle n'est pas celle qui reconnaît que Seul Dieu produit en l'homme le vouloir et le faire. Ce non-renoncement de soi déguisé en piété ne reconnaît pas que lorsque Dieu produit le vouloir et le faire, la crainte qui Lui est dû, et dont Il donne à l'homme d'être conscient, est une relation de confiance. Et en tout ceci l'élu n'a pas le choix et s'en réjouit:

«Car vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba, Père.»
(Romains 8:15)
Bien que ce forgeron se réjouit d'être encore en vie en reconnaissant que pour avoir eu l'occasion de mentir à l'Esprit Éternel il aurait dû mourir, cela ne change en rien que s'il est encore en vie il reste pour autant un mort en sursis étant donné le rejet public qu'il fait de Christ. Ce qu'il est sera manifesté tôt ou tard, et aucune grâce ne trouvera de largesse pour couvrir ses blasphèmes. Le concernant, ainsi que les réprouvés de son espèce, la Grâce est pour lui le fait qu'il lui soit accordé une existence ponctuelle limitée exclusivement à une existence matérielle, qui surgit de l'enfer éternel qui lui est réservé et duquel toute puissance d'expression lui est impossible éternellement.

Que de recommandations trouvons-nous dans les propos des loups:

«Soyons dans l'humilité dans notre relation avec Dieu, ça n'empêche pas l'amour, ça n'empêche pas la pleine assurance de nous approcher de Dieu, mais soyons dans l'humilité.»
Comment notre relation avec Dieu pourrait ne pas être une relation d'humilité? Et comment cela empêcherait-il l'amour? Ceci est totalement aberrant!

«L'Éternel est près de ceux qui ont le cœur brisé, et il délivre ceux qui ont l'esprit froissé.»
(Psaumes 34:18 (34-19))

«Le sacrifice agréable à Dieu, c'est un esprit brisé; ô Dieu, tu ne méprises pas le cœur contrit et brisé.»
(Psaumes 51:17 (51-19))

«Ainsi quiconque parmi vous ne renonce pas à tout ce qu'il a, ne peut être mon disciple.»
(Luc 14:33)
Au contraire: s'il n'y a pas d'humiliation, s'il n'y a pas d'assujettissement, s'il n'y a pas de soumission vis-à-vis de Dieu et produit uniquement par Dieu Lui-même, alors il n'y a pas de relation avec Dieu. Il ne peut y avoir de relation avec Dieu sans soumission. L'humilité dans notre relation avec Dieu n'empêche pas l'amour puisque l'humilité est dans le renoncement de soi, savoir l'amour.

Christ seul génère en nous la soumission de notre volonté à Lui. Lui seul contraint l'homme qu'Il sauve à plier l'échine car l'homme n'a pas de libre-arbitre.

D'une part tous les hommes sont morts spirituellement, sont esclaves de leur chair et tous leurs choix découlent de cet esclavage. D'autre part, la chair à laquelle l'homme est soumis, son esprit charnel, s'oppose au Seigneur et ne peut ni ne veut croire. Seul Christ produit le vouloir et le faire, tant au premier jour du chrétien que pendant toute sa marche. C'est-à-dire que RIEN ne peut être attribué à l'homme dans ce qu'il fait de bien mais seul ce qu'il fait de mal est de l'homme. L'homme ne peut que faire le mal, et ce mal est toujours généré par le principe de non-renoncement à soi-même.

Le bien que le chrétien fait, il le fait uniquement parce que Dieu lui donne à la fois l'envie et la capacité de le faire. L'homme qui a le désir d'obéir à Christ, le désire car Christ produit cela. L'homme en qui Christ a généré l'envie de le suivre accomplit les désirs de Christ parce que Christ, le Père Éternel en l'homme, lui donne la capacité de l'accomplir et dirige l'homme comme Il l'entend. Autrement dit, l'homme est soit un pantin entre les griffes des passions qui grouillent dans ses membres et auxquelles il est entièrement soumis, soit il devient de l'argile entre les mains de l'Éternel pour accomplir ses desseins en tant que vase d'honneur. Soit l'homme est un esclave de la chair, soit un esclave de Christ qui le sort de cette mort spirituelle et lui donne la conscience qu'il est perdu, qu'il ne peut rien faire pour être sauvé, et que seul l'Éternel accomplira en lui ce que l'Éternel veut qu'il accomplisse.

Cette Foi ou conscience, que Dieu a scellée en l'homme, est le moyen pour l'homme d'être sauvé, le vouloir et le faire accompli par Dieu étant le fruit de la bénédiction et accordé pour la marche du chrétien, qui reste, comme le non chrétien, incapable de vouloir et de faire de lui-même. L'homme né de nouveau comme le mort vivant ne peut indépendamment de Dieu que vouloir et accomplir le mal. La seule différence entre les deux étant que Dieu dirige son enfant et génère le vouloir et le faire, tandis que le mort vivant est livré à lui-même, à sa propre chair. L'homme né de nouveau est esclave de Christ tandis que l'homme mort quoique vivant est esclave de Satan, savoir la puissance de la chair, son esprit charnel. Nous utiliserons le terme d'esclave à l'égard de Christ plutôt que celui de marionnette qui désignait au départ une effigie de Marie, une petite statue que l'on déplaçait, le terme étant passé de la dévotion idolâtre catholique au domaine séculaire. L'esclave est une personne qui n'est pas de condition libre puisqu'elle appartient à un maître exerçant chez elle un pouvoir absolu. Si le chrétien est un homme libre, il l'est donc à l'égard de sa chair uniquement parce qu'il a changé de maître. Mais il n'est pas libre de maître pour être son propre maître car l'homme né de nouveau est l'esclave de Christ, qui l'a racheté. Ainsi, la dépendance de l'homme vis-à-vis de Dieu est pleinement affirmée lorsque Jésus enseigne à ses disciples que ceux qui ne reçoivent pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n'y entrent pas.

«L'ouvrier encourage le fondeur;
celui qui polit au marteau encourage celui qui frappe l'enclume; il dit de la soudure: elle est bonne;
et il fixe l'idole avec des clous, pour qu'elle ne branle pas.
Mais toi, Israël, mon serviteur; toi Jacob, que j'ai élu; race d'Abraham, qui m'a aimé;
Toi que j'ai pris des bouts de la terre, et que j'ai appelé de ses extrémités,
à qui j'ai dit: Tu es mon serviteur; je t'ai élu, et je ne t'ai point rejeté.
Ne crains point, car je suis avec toi; ne sois point éperdu, car je suis ton Dieu!
Je te fortifie, je t'aide, et je te maintiens par la droite de ma justice.
»
(Ésaïe 41:7-10)

A Christ seul soit la Gloire

Outils de forgeron


Source: Sébastien Authier — DangerTopchretienPentcotiste.unblog.fr

Autre article du même auteur : Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire — Sébastien Authier


___________________________________ Publicité ___________________________________
___________________________________ Publicité ___________________________________

Marque de commerce © 1999-2022 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement