Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

___________________________________ Publicité ___________________________________
___________________________________ Publicité ___________________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
27 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1675Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Au temps de la Renaissance et de la Réforme avec Jean Calvin-1


juin 7, 2011 par GoDieu


Calvin et la Réforme

Depuis la deuxième moitié du XVe siècle, se sont amorcées puis développées oppositions et contestations, volonté avouée de faire aboutir des réformes, et bientôt la Réforme. Et voici que, plus jeune que Martin Luther, un autre personnage, catholique et d'abord destiné à la prêtrise va prendre le relais en France, puis en Suisse, et qui sera un des personnages-clefs de la seconde génération de la Réforme.

Jean Calvin, ou Calvin (1509-1564) est né à Noyon en Picardie. Ses premières études se passent dans sa ville natale puis à Paris, et il se destinera à devenir prêtre, selon le souhait de son père, étant orphelin de mère dès l'âge de six ans. En quête d'identité, de santé fragile, intelligent, le jeune homme, qui ne recule devant aucun effort, n'hésite pas à multiplier jeûnes et abstinences. Ce mode de vie difficile, et parfois dangereux, ne l'empêche pas de s'initier à la pensée d'Érasme et de réfléchir aux «propositions» de Luther. Mais, en raison de querelles des chanoines de Noyon, avec le père de Jean qui était administrateur de biens, l'orientation du jeune homme est changée et on le dirige vers une carrière de juriste. Ainsi va-t-il reprendre des études de droit à Orléans puis à Bourges. En 1531, le père meurt et le fils choisit de retourner aux lettres et à la théologie, conscient néanmoins d'avoir appris beaucoup du droit et d'en avoir compris l'intérêt et l'importance. Il fréquente alors les cercles humanistes, et décide d'apprendre le grec et l'hébreu. Probablement vers 1532-1533 se situe la conversion de Jean Calvin qui prend alors la décision irréversible de se tourner vers les "idées nouvelles" du récent luthéranisme. Comme pour le réformateur allemand, il s'agit pour Calvin d'être délivré de cette angoisse existentielle par la conviction que l'homme est sauvé par le don de la grâce, en abandonnant toute forme de superstition ou toute sorte d'influence extérieure qui ne lui viendrait pas de Dieu. Peut-être Calvin a-t-il aussi été influencé par Pierre Robert dit "Olivétan", l'un de ses cousins Vaudois. En effet, cadet de Jean de trois ans, celui-ci a fait ses études également à Orléans, avant de résider à Strasbourg où il apprend l'hébreu avec Martin Bucer. Olivétan est surtout connu pour avoir traduit la Bible en français, de l'hébreu et du grec, pour l'Ancien et le Nouveau Testament, traduction que Luther préfacera en 1534, quand la Bible devait être publiée en 1535 à Neuchâtel.

En 1533, Calvin, à la suite des événements consécutifs à la fin du cénacle de Meaux fuit Paris pour Angoulême puis pour Nérac où l'accueille Marguerite de Navarre; puis il retourne à Bourges où il prêche pour la première fois. En 1534 éclate l'Affaire des Placards et Calvin décide de quitter la France pour Bâle. C'est cette année-là qu'il rompt avec son Église et c'est également l'année de la rédaction de la préface de la Bible d'Olivétan. Deux ans plus tard, en 1536, Jean Calvin publie l'«Institution de la religion chrétienne», son œuvre majeure et essentielle en latin, qui sera traduite en français en 1541 et connaîtra vingt cinq éditions de 1536 à 1564, et cinquante trois jusqu'à la fin du XVIe siècle, en latin, français, anglais, allemand, italien, espagnol et néerlandais.

Calvin a publié là une somme qui se veut doctrinale, avec pour objectif d'être aussi une aide pour le chrétien, comme un manuel. Le juriste transparaît derrière le théologien qui suit un plan rigoureux et aboutira à une éthique, loi — foi — prière — sacrements — liberté chrétienne. Ces thèmes principaux, déjà développés par Luther, Zwingli, et Bucer, sont repris dans l'«Institution» dans une forme plus précise et minutieuse. On retrouve donc les doctrines de l'autorité des Écritures, la justification par la grâce comme don gratuit de Dieu, mais le jeune réformateur s'écarte de Luther pour le concept de communion et réfute la doctrine de la consubstantiation. Il élabore l'idée de la double prédestination qu'il affirmera plus tard et qui ne fera pas toujours l'unanimité des réformés: Dieu choisit ceux qui recevront la grâce et ainsi l'homme sera-t-il sauvé ou perdu par la seule volonté divine.

L'«Institution», dédicacée à François 1er et que Calvin remaniera restera le fondement de ce qui s'appellera le calvinisme et qui se développera dès l'installation de l'auteur à Genève. En effet, de Paris où il a dû se rendre, Calvin souhaite aller à Strasbourg mais ne peut le faire à cause de la guerre et il doit passer par Genève. Là, il rencontre Guillaume Farel et dès lors l'histoire de Calvin est liée à celle de Genève et à Farel. Ce dernier (1489-1565) né à Gap en Dauphiné suit d'abord des études à Paris où il a rencontré Lefebvre d'Étaples et a été diplômé en 1517. Il a fait partie du cénacle de Meaux, a rompu avec l'Église en 1521 et a décidé de diffuser "les idées nouvelles" à Bâle, Strasbourg, Berne et Neuchâtel. Cette ville devant l'insistance et l'influence du réformateur, adhère à la Réforme en 1530. Les autorités bernoises chargent alors Farel de prêcher dans les cantons romans, et c'est au synode de Chanforan qu'il poussera les Vaudois, avec Bucer, à adhérer à leur tour à la Réforme en 1532. Cette même année, Farel arrive à Genève où ses prédications et son élan ne plaisent guère au Conseil épiscopal qui l'expulse en octobre 1532. En mars 1533, les bernois prennent la défense de Farel qui peut revenir à Genève en décembre et où la majorité des genevois acceptent le nouveau réformateur. Deux ans plus tard, la messe sera abolie. Par ailleurs François 1er a attaqué et vaincu la Savoie et Genève se trouve ainsi prise entre la Savoie, la France et les cantons suisses: c'est cette année, en mai, qui marque alors l'adhésion de Genève à la Réforme. L'an 1536 est donc une date importante dans l'histoire de Genève, de Calvin et du protestantisme "calviniste" dans la ville.

L'histoire de la Réforme à Genève va alors s'écrire plus vite: dans un premier temps, de fin 1536 à 1538, Guillaume Farel et Jean Calvin sont d'abord reçus avec réticence par la population genevoise qui trouve trop rigoureux les articles proposés pour installer la Réforme à Genève. La conséquence en est le renvoi de la ville des deux amis, le Conseil de Berne tentera de les aider, mais en vain; Guillaume Farel s'installera à Neuchâtel, où il se marie en 1558 malgré le désaccord de Calvin qui lui-même repart pour Bâle puis Strasbourg. Puis en 1540 les genevois le rappellent et il répond en s'installant en septembre 1541 à Genève qu'il ne quittera plus.

À Strasbourg en 1540, il avait épousé Idelette de Bure (?-1549), veuve de Jean Stordeur: le couple, alors anabaptistes de Liège, s'était réfugié à Strasbourg et avait été amené à adhérer à la Réforme par Jean Calvin. Désormais à Genève Calvin n'a de cesse de développer la Réforme dans la ville. Ses talents de juriste vont l'aider dans ce travail, outre les doctrines déjà exposées dans son œuvre, l'«Institution de la religion chrétienne».

Arrivé début septembre 1541, Calvin présente dès la fin du mois un projet que le Conseil général de la ville accepte en novembre. Ce projet consiste essentiellement en ordonnances ecclésiastiques qui vont déterminer les principaux ministères dans l'Église: les pasteurs qui assurent les prédications et l'administration des deux sacrements, dont la communion que le réformateur accepte de ne la voir célébrée que quatre fois par an (Noël, Pâques, Pentecôte et le premier dimanche de septembre); les docteurs, chargés de la catéchèse, les Anciens, responsables de la discipline ecclésiastique, et les diacres qui veillent sur les œuvres sociales d'une rigidité extrême qui touche tous les aspects de la vie de tous les jours. Un consistoire devra regrouper pasteurs et Anciens qui doivent être attentifs à la bonne moralité des fidèles, car sont interdits le jeu, la boisson, les danses, toute forme de luxe, etc... L'excommunication — exclusion de la communion — est même proposée. Ces ordonnances ecclésiastiques régiront le "gouvernement" de l'Église. Calvin, se préoccupant de la liturgie, y fait introduire les chants et en rédigera un nouveau formulaire.

Pour ce qui touche à l'enseignement, Calvin en 1541 écrit le «Formulaire d'instruire les enfants à la chrétienté», sous forme de questions-réponses que les enfants doivent apprendre; ce formulaire est en réalité un nouveau catéchisme. Passé en France en 1544, le volume est modifié pour être adapté aux enfants de dix ans, et plus tard Théodore de Bèze en rédigera un autre pour les plus petits. Par ailleurs Calvin fera créer deux écoles à Genève, une pour enfants et un collège, puis en 1559 ce sera l'Académie.

Le réformateur juriste, connaissant les problèmes de l'exil, souhaite dès 1541 que soient enregistrés les noms des parents et des enfants. La mesure appliquée à Genève dès 1542 ne le sera en France qu'après 1559, après le premier synode général des églises réformées qui déclarera «tant les mariages que les baptêmes seront enregistrés et gardés soigneusement en l'Église avec les noms des père et mère et parrains des enfants baptisés». En 1562 le roi autorisera officiellement la procédure. Calvin a compris cette question cruciale qui restera épineuse pour les réformés en France car ils se verront autorisés à "exister" ou contraints à "disparaître" selon la volonté et les édits royaux, quand même la mort ne sera pas respectée et le problème des cimetières douloureux; mais les listes des noms dans les Bibles cachées pendant les périodes de persécutions puis redécouvertes permettront de relier les familles et les destins, donc l'histoire des protestants. Familles dont se soucie Calvin depuis Genève, et qu'il aidera particulièrement lorsque les Églises de la Réforme se "dresseront", comme il enverra également les pasteurs formés à Genève. L'aide est matérielle, intellectuelle et spirituelle: Jean Calvin enverra au synode de 1559 un projet de Confession de foi.

Ainsi Jean Calvin est il devenu un personnage incontesté à Genève, et dont le modèle traversera les frontières. Toujours de santé médiocre — 1564 le voit malade et épuisé — il meurt cette année-là, laissant une œuvre considérable, sa Bible de l'Épée (1540-1560) dont la dernière édition fut publiée par Jean de Tournes en l'honneur du Grand Réformateur la même années de sa mort, et des doctrines qui seront dès lors "calvinistes" et qui furent reprises par le Concile de Dordtrecht contre l'hérésie Romaine du poison de l'Arminianisme qui avait été infiltré au sein de l'Église Réformée par les Jésuites.

Jean Calvin a "vidé le ciel" pour n'y retrouver que Dieu transcendant, le Christ seul médiateur et le Saint Esprit pour animer l'homme dans la société. Le réformateur a fait de Genève une "ville-école", et des pasteurs qu'il envoyait dans toute l'Europe, des "soldats intellectuels". Par sa volonté de repenser la foi et de la formuler, il représentait l'humanisme. Pour son refus des superstitions et son souhait de développer les doctrines luthériennes et zwingliennes, il était théologien. Par l'articulation qu'il savait faire entre la religion et l'histoire, il était historien. Par son organisation de la vie de l'Église et de la cité, il était juriste. Pour les deux derniers points, Calvin a été, sinon le premier, en tout cas le plus explicite quant à la distinction des pouvoirs ecclésiastique et civil. Il s'est opposé à l'ingérence du magistrat dans l'Église, sauf pour solliciter un avis. Genève n'a pas été une théocratie et Calvin a su préserver l'indépendance de l'Église lorsque lui-même connaissait des conflits.

La deuxième génération de la Réforme, avec Calvin, est bien séparée désormais du monde médiéval, voire des débuts de la Renaissance, elle est en phase désormais avec un monde "moderne" qui commence à bien appréhender et comprendre les enjeux de la Réforme, qui est à même de les accepter ou de les refuser, dans toute l'Europe de cette deuxième moitié du XVIe siècle.

___________________________________ Publicité ___________________________________
___________________________________ Publicité ___________________________________

Marque de commerce © 1999-2022 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement